Connect with us

24 ans, quatre (04) fois championne du Faso, une place de titulaire à la pointe de Southwerstern Oklahoma State, meilleure buteuse du championnat féminin régional américain, Great American Conférence. La Burkinabè Alimata Rabo est une footballeuse et étudiante en 2e année de médecine à l’Université d’Oklahoma, aux Etats Unis. Elle rêve de devenir une footballeuse professionnelle et l’une de ces joueuses qu’on n’oublie pas. Soka25east (www.soka25east.com), s’intéresse cette semaine de plus près à cette attaquante dont le potentiel immense suscite néanmoins certaines interrogations aux États-Unis et au Burkina Faso.

Alimata RABO fait partie de cette nouvelle génération de joueuses qui ont tendance à donner espoir aux Burkinabè, qui ne sont pour certains pas rassurés par les performances actuelles de l’équipe nationale féminine du pays. Rapidement repérée par l’Université d’Oklahoma sur YouTube à travers le club avec lequel Alimata Rabo évoluait au Burkina Faso, Princesses du Kadiogo, où elle a été quatre (04) fois championne du Faso et deux (02) fois vainqueur du Tournoi international du Football Féminin de Ouagadougou (TIFFO). Une fois aux États-Unis, la jeune footballeuse intègre avec facilité l’équipe féminine de football de l’Université d’Oklahoma, Southwerstern Oklahoma State. Elle réussit sa première saison avec le club régional américain en inscrivant 22 buts et 9 passes décisives.

Pour sa seconde saison consécutive, Alimata Rabo a progressé en améliorant ses statistiques. La Burkinabè a été la meilleure buteuse du championnat régional américain, Great American Conférence, avec 27 buts. Elle a aussi délivré 12 passes décisives. Une progression de 5 buts de plus et de 3 passes décisives par rapport à sa première saison. Alimata Rabo a porté son compteur à 28 buts cette saison lors du sacre régional de son équipe contre Shawnee (3-2). L’ancienne joueuse des Princesses du Kadiogo a inscrit un but et délivré deux passes décisives au cours de ce duel. Un sacre qui permet à Southwerstern Oklahoma State de franchir une nouvelle étape. L’équipe d’Alimata évoluera la saison prochaine en championnat national américain.

Interrogée lors d’un reportage de “Vous et Nous” sur VOA-Afrique, la jeune footballeuse burkinabè, Alimata Rabo s’est exprimée sur comment elle fait pour vivre aux États-Unis:

Je travaille à l’école. Étant une internationale, je ne peux pas travailler en dehors de l’école. Donc mon coach m’a aidé avoir un boulot ici à l’école où je travaille dans le gym de l’école. Avec l’argent du gym, j’arrive à gérer mes petits besoins,

a avancé Alimata Rabo toute souriante.

Avec un travail acharné, tout est possible. Surtout quand le talent est naturel. Attendons avant de tirer une conclusion trop hâtive sur sa marge de progression dont on ne connaît pas les limites. Le travail et le temps, voilà la vraie réalité du football.

Dossier réalisé par Ablam GNAMESSO

• Journaliste reporter sportif (Africain), ayant participé à la 31è édition de la Coupe d'Afrique des Nations de football 2017 au Gabon (CAN TOTAL GABON 2017).

More in African Football